16.02.2017

La principale différence entre burnout et dépression

Ce n'est pas si simple de déterminer la différence entre la dépression et le surmenage. Tous deux ont parfois des tendances très similaires, et frappent généralement ensemble.
Voici les symptômes et caractéristiques communes à la dépression et au surmenage :
• problèmes de concentration,
• problèmes de mémoire,
• troubles du sommeil,
• sensation d'étouffement,
• épuisement mental et physique.

Et voici la différence entre dépression et surmenage :


En général, le surmenage se définit comme un épuisement total de l'énergie : vous n'êtes plus capable de rien faire car votre corps et votre esprit sont épuisés, ils ont été poussés trop loin, trop longtemps.

La dépression, de son côté, est davantage un trouble de l'humeur qui affecte différents domaines de la vie, comme la famille, les amis, les hobbies... et pas seulement celui du travail.

Le surmenage est principalement lié au travail. Bien entendu, le stress éprouvé au travail peut avoir également un impact sur vos relations, mais souvent la dépression a plus d'impact dans ce domaine. De plus, un surmenage résulte habituellement d'une situation au travail, tandis que la dépression a des causes plus générales.
La dépression et le surmenage peuvent se produire en même temps. Ce n'est pas inhabituel qu'un grave surmenage évoque les symptômes de la dépression.

Les caractéristiques définissant le surmenage (burnout) :
• des affections liées principalement au travail,
• il dure souvent depuis des années,
• on ressent une baisse de son professionnalisme,
• on éprouve du cynisme et un sentiment d'aliénation,
• irritabilité croissante, vite suivie d'épuisement et de fatigue.
Le déséquilibre du système nerveux autonome se manifeste par des symptômes variés, dont les plus importants sont : transpiration excessive, insomnie, palpitations, craintes et anxiété d'ordre général.

Les principales caractéristiques de la dépression :

• idées suicidaires,
• perte de poids,
• l'humeur déprimée est souvent pire le matin que le soir,
• sentiment de culpabilité non fondée,
• perte de l'intérêt et de la joie de vivre.

Désirez-vous en savoir plus ? N'hésitez pas à me passer un coup de fil.
Bien à vous,
Lieve Plasch - psychologue lic.


Partager cet article avec quelqu'un ?